Cette méthode fut développée par l’allemand Joseph Pilates au début du 20e siècle. La force de cette méthode tient au fait qu’elle est accessible à tous quelque soit la condition physique. Cet allemand est le meilleur exemple pour démontrer l’efficacité et les bienfaits de la méthode Pilates. En effet, enfant atteint de rachitisme, les conditions de départ ne le prédestinaient pas à devenir un sportif accompli.

Le dos est une partie du corps sollicitée en permanence au cours de la vie. Il est mis à rude épreuve lorsque nous devons transporter des charges mais aussi, dans une certaine mesure, au repos.

Il est donc important d’en prendre soin pour maintenir le dos en bonne santé et éviter des problèmes qui pourraient subvenir avec le temps et l’âge. En vieillissant les os se fragilisent et des problème peuvent survenir notamment au niveau du dos. Pour contrecarrer les effets du temps, on pourra notamment renforcer l’action musculaire dans la zone du dos.

Nous verrons dans un premier temps quels problèmes le dos peut rencontrer puis nous vous indiquerons comment prévenir ces problèmes en adoptant les bonnes postures et en réalisant des mouvements simples mais efficaces.

Le yoga fut longtemps considéré comme un ensemble d'exercices lents principalement destiné aux femmes et aux retraités : ce sont des idées reçues !

Il s'adresse à tout le monde, sauf contre-indications particulières, et peut être dynamique et rapide et stimuler tous les muscles de l'ensemble du corps.

Aujourd'hui, le yoga tend à toucher un public plus large. Il limite le stress et ses effets pervers.
L'engouement pour les médecines douces et une façon de vivre plus posée permettent de redonner au yoga ses lettres de noblesse.

Les étirements sont reconnus pour leurs effets bénéfiques tant dans le domaine sportif que médical ou encore au quotidien, en prévention.

Ce sont des exercices spécifiques destinés à améliorer la qualité des tissus et leur mobilité grâce à un allongement progressif de la peau, des fascias, des muscles et de ses composants.

Un étirement met en jeu trois éléments anatomiques principaux :

  • Le muscle : composant anatomique le plus déformable agit en lien avec les deux autres.
  • L’aponévrose des muscles : plus déformable que le tendon, elle est constituée de fibres plus lâches en forme de mailles.
  • Le tendon : constitue un dérivé d’aponévrose dont l'organisation est différente et contient des fibres de collagène plus denses.

Outre ces trois éléments, interviennent les mécanismes de physiologie nerveuse (réflexe d'étirement ou myotatique, innervation réciproque et réflexe tendineux ou myotatique inverse).

La course à pied est un sport accessible à tous.

Aujourd’hui, cette activité est pratiquée dans le monde entier : des Bororos d'Amazonie aux New-yorkais lors du Marathon en passant par les coureurs de fond des collines d'Ethiopie et les Parisiens le long de la Seine.
Chacun y voit son objectif : il y a ceux qui pratiquent la course à pied pour se dépasser ou relever des défis, et ceux qui cherchent juste à se maintenir en forme et prendre soin de leur corps.

Cette activité occasionne de nombreux bienfaits pour le corps et la santé mais présente aussi énormément de risques si elle est pratiquée de manière excessive et sans entrainement.

Page 1 sur 2