La course à pied est un sport accessible à tous.

Aujourd’hui, cette activité est pratiquée dans le monde entier : des Bororos d'Amazonie aux New-yorkais lors du Marathon en passant par les coureurs de fond des collines d'Ethiopie et les Parisiens le long de la Seine.
Chacun y voit son objectif : il y a ceux qui pratiquent la course à pied pour se dépasser ou relever des défis, et ceux qui cherchent juste à se maintenir en forme et prendre soin de leur corps.

Cette activité occasionne de nombreux bienfaits pour le corps et la santé mais présente aussi énormément de risques si elle est pratiquée de manière excessive et sans entrainement.

course à pied

Pour certains, la course à pied est la reine des activités physiques.
Pour d'autres, c'est celle qui comporte le plus grand risque de blessures.
Pour toute personne qui souhaite améliorer ou entretenir sa condition physique, la course à pied est un bon choix, notamment parce qu'il y a très peu de contraintes.
L'équipement est simple, financièrement accessible et facile à transporter.
Le temps de préparation est très rapide et on peut courir presque partout. Cela est assez avantageux si on a un emploi du temps chargé ou si on doit voyager souvent.

Bienfaits de la course à pied

La course à pied est un sport très simple, quel que soit l’âge et le niveau, elle présente de nombreux bénéfices pour la santé : systèmes cardio-vasculaire et pulmonaire, métabolisme …
Son intérêt est de permettre un développement musculaire sur tout ce qui est motricité et favorise le bon fonctionnement des articulations au quotidien.

Lorsque l’on court, les bienfaits sur le système cardio-vasculaire sont multiples en améliorant les performances, en diminuant le pouls au repos ainsi que'en réduisant le risque de développer une athérosclérose (plaques d’athérome dans les artères). Elle agit aussi sur l’hypertension artérielle, le diabète et le cholestérol.

En moyenne, les personnes qui courent très régulièrement diminuent de 30 à 50 % le risque de faire un accident cardio-vasculaire.

coureur

Quelques conseils pour structurer un plan d'entraînement en course à pied

  • Il ne faut pratiquer ce sport que quelques minutes pendant les premières séances et éviter de courir 2 jours de suite.
  • Il ne faut pas trop forcer durant l’exercice, penser à s’hydrater et se nourrir pour éviter grand nombre de blessures ou de malaises.
  • Il faut impérativement terminer sa séance par des étirements statiques pour éviter les raideurs musculaires, les courbatures et éliminer les toxines.

Les méfaits de la course à pied

La pratique assidue de la course à pied n'est pas sans inconvénient.

Le risque d'infliger à ses membres inférieurs une ou plusieurs « blessure de surutilisation » est beaucoup plus élevé qu’en faisant du vélo ou de la natation.
La course à pied n’est pas forcément recommandée aux personnes qui ont un surplus de poids ou à celles qui n'ont pas les membres inférieurs parfaitement alignés.
Même les personnes en excellente condition physique risquent de se blesser.

douleurs genou

Pourquoi ?

Dès le début, grâce à une bonne aptitude aérobie (la capacité de maintenir une certaine intensité d'exercice sur une période de temps prolongée), les coureurs peuvent faire de longues et intenses sorties que leur système ostéo-articulaire n'est pas nécessairement prêt à encaisser.
Le corps humain a besoin de 12 à 16 semaines pour s’habituer et fournir l'effort physique demandé par la course à pied.
A ses débuts, un coureur doit pouvoir tenir une conversation en courant sans se sentir essoufflé.

Pour Stéphane Diagana, la course à pied doit être un art de vivre.
Il faut surtout éviter que cette dernière ne devienne une fuite en avant car certains y voient un plaisir et se sentent transportés dans un autre monde.
En effet, lors de la pratique de ce sport, le corps sécrète des endorphines (hormones de bienêtre et d'accoutumance) qui nous met dans un état d’euphorie et peut nous entrainer dans une mauvaise spirale.
Socialement, le regard des gens peut avoir un effet néfaste et motiver les personnes à courir trop fréquemment et surtout trop vite.

Plusieurs erreurs sont à éviter : il ne faut pas forcer, s’empêcher de marcher, finir sa course totalement épuisé, ou encore essayer de suivre ou battre un coéquipier meilleur que vous et dépasser ses limites.

En conclusion, la course à pied est bénéfique pour la santé mais il faut y aller doucement et progressivement !

Sources